Le télétravail, la nouvelle norme ?

Appaloosa et le télétravail

Voici deux mois qu’une bonne partie du monde s’est mise au télétravail. Si ce changement d’organisation n’a pas été exempt de difficultés, il en résulte néanmoins un bilan extrêmement positif. Partout sur la planète, des entreprises annoncent qu’elles vont continuer dans cette lancée et instaurer le « remote-work » à plus ou moins long terme. Pour ce faire, il est impératif qu’elles déploient les outils adéquats afin de pouvoir gérer sans friction le bon déroulement de leurs activités – les solutions d’EMM, soit de management de flotte mobile comme celles proposées par Appaloosa, en font partie.

Quels moyens, outils, méthodes faut-il mettre en place pour assurer le succès du télétravail ?

Dans un précédent article, nous vous parlions de la démocratisation du télétravail, qui, grâce aux avancées technologiques, a pu être adopté un peu partout dans le monde, dans des situations exceptionnelles comme la crise sanitaire que nous sommes en train de vivre. Mais, au-delà de cette période qui devrait, on l’espère, rester unique, il semblerait que le remote-work corresponde de plus en plus aux envies des salariés, que ce soit en France ou aux États-Unis. Une récente enquête du média CNBC révèle par exemple que 43% des américains salariés à plein temps se sont tellement habitués à travailler de chez eux, qu’ils aimeraient que ça continue !

teletravail

Des avantages pour les employés

En tous les cas, beaucoup de collaborateurs voient dans le télétravail plus d’avantages que d’inconvénients : 27 minutes en moyenne d’économisés par trajet, ce qui fait quasiment une heure par jour – un temps qu’ils consacrent désormais à 47% avec leur famille. Chez Limeade, une entreprise dont l’activité se consacre à améliorer la « employee experience », soit la qualité de vie au travail (dont le mantra est « une culture d’entreprise bonne pour les employés est également bonne pour le business »), ils s’organisent déjà pour la période à venir : plutôt que de gérer le retour généralisé des salariés dans les locaux de l’entreprise, ils planifient le jour de la semaine qui, par équipe concernée, permettrait à tous les salariés de se voir en face à face, leur laissant le reste de la semaine pour s’organiser et travailler à domicile.

Limeade n’est pas une exception : d’autres entreprises se concertent également dans ce sens. Du côté de la Silicon Valley, la quasi-totalité des géants de la Tech ont dit « oui » au remote généralisé, au moins durant les prochains mois : jusqu’à octobre chez Amazon et Microsoft, jusqu’à la fin de l’année chez Facebook et jusqu’à début 2021 chez Google… au minimum. Ce qui va évidemment dans le sens de toutes les enquêtes d’opinion sur le sujet, comme cette étude de Glassdoor, qui explique quant à elle que 67% des employés interrogés seraient d’avis à continuer à travailler de chez eux indéfiniment.

Remote work

Un challenge pour les employeurs

Si le travail en remote est aussi populaire auprès des employés, c’est donc avant tout parce qu’il leur permet de gagner un temps précieux et un confort certain. Fini les longs trajets en voiture ou dans les transports en commun : on a désormais la possibilité d’aller au bureau en quelques minutes, le temps de passer du salon à la chambre, où l’on a installé son poste de travail (ou inversement). Ce temps d’économisé peut être passé avec la famille, les enfants, mais il peut également être réinvesti dans le boulot : on constate que beaucoup de salariés travaillent tout autant quand ils sont en télétravail qu’au bureau, voire plus. Et c’est la bonne nouvelle pour les employeurs, pour qui ce changement d’organisation s’accompagne évidemment de quelques doutes : ne pas avoir ses collaborateurs et employés à l’œil pourrait leur faire croire que ces derniers ne délivrent pas autant que d’habitude. Si des outils comme Zoom ou Teams permettent, de toutes les façons, de suivre l’activité quotidienne des équipes, de contrôler la productivité, il est certain que le travail des managers va considérablement être chamboulé par ces nouvelles méthodes d’organisation.  

mobile et ordinateur

Une nouvelle organisation du travail

La mise en place d’une organisation à distance généralisée est loin d’être une évidence pour tous. Si les start-ups et autres boîtes tech y voient l’occasion d’améliorer encore leurs process, pour beaucoup d’entreprises plus traditionnelles, il va falloir réussir à se réinventer. Ça commence par l’adoption, quand ce n’est pas encore fait, d’outils d’EMM (Entreprise Mobile Management – gestion des solutions de mobilité) simples et efficaces, comme un logiciel MAM (Mobile Application Management. Une solution MAM efficiente permet de lier les différents impératifs de l’employeur (sécurité des données, gestion simple et efficace pour le département IT…) avec ceux du collaborateur (possibilité d’utiliser son propre device, expérience utilisateur simple et sans friction…). Bien sûr, tout dépendra de l’activité de l’entreprise et de celle du collaborateur en question : en fonction des besoins, il faudra déterminer si une solution de gestion de flotte MAM fonctionne, ou s’il faudra plutôt opter pour une solution MDM, probablement plus intrusive, mais plus cohérente avec certaines activités.  

Télétravail

À situation exceptionnelle, outils exceptionnels

Dans une crise comme celle que nous sommes en train de vivre, qui nous force à nous réorganiser de façon drastique et en profondeur, la capacité d’adaptation et de déploiement de nouvelles solutions est crucial. Parfois, il faut le faire au détriment d’anciennes habitudes d’organisation et de façons de travailler. Les exemples d’entreprises qui ont été obligées de déployer des solutions de gestion mobile en quelques jours à peine ne manquent pas : dans ces conditions, il n’est souvent pas possible de prendre le temps, il faut agir, et vite. Quand on sait qu’à l’avenir, les cadres de travail deviendront de plus en plus virtuels, que les équipes ne seront plus présentes physiquement comme ça a pu l’être durant les dernières décennies, il est impératif, en tant que manageur ou employeur, d’avoir à disposition les outils permettant de collaborer dans les meilleures conditions possibles.

Conclusion

Que ce soit pour communiquer des infos et données sensibles, optimiser l’organisation, monitorer l’activité des collaborateurs, mais aussi implémenter des outils qui permettront à ces derniers de s’organiser eux-mêmes et, tout simplement, de travailler dans de meilleures conditions (et bien plus encore…), une solution de gestion de flotte mobile comme la solution d’App Store d’Entreprise proposée par Appaloosa peut s’avérer être d’une grande utilité voir essentielle pour votre organisation, que vous soyez une PME, ETI ou un grand groupe.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

PARTAGER

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi

Besoin d'une visite guidée, ou de discuter de vos projets ?

Vous pouvez contacter notre équipe ou programmer une démo de notre outil dès aujourd’hui