7 questions auxquelles il faut répondre pour réussir son déploiement mobile

cellphone-close-up-electronics-341523

Rares sont les entreprises qui peuvent encore fonctionner sans avoir intégré une solution de gestion de flotte mobile. À l’heure où la transformation digitale des entreprises est absolument essentielle, la gestion de la flotte mobile est l’un des éléments centraux d’une « digitalisation » réussie. Voici les sept questions auxquelles il faut savoir répondre pour réussir son déploiement de flotte mobile.

1 – Pourquoi un déploiement mobile est-il crucial pour une majorité d’entreprises ?

Pour la bonne et simple raison que le mobile est de plus en plus l’outil que privilégient d’innombrables collaborateurs pour mener à bien une bonne partie de leurs missions. S’il n’a, pour l’instant en tout cas, pas remplacé le desktop, le smartphone est en progression constante au niveau des usages, et permet à toutes sortes de collaborateurs, aux postes très divers, de remplir des tâches qui étaient autrefois réservées aux ordinateurs. Il n’y a donc plus aucune excuse valable de ne pas prendre en compte ce changement drastique dans les habitudes d’une immense majorité des utilisateurs.

2 – Comment identifier l’objectif de votre déploiement ?

Avant de commencer à prendre des décisions concernant le déploiement de votre flotte mobile, une première étape est essentielle : identifier son objectif. Évidemment, il est rarement unique – cependant, il faut savoir quelles sont vos priorités, pour ne pas les perdre de vue et les garder en tête lors de la mise en place du déploiement. S’agit-il d’optimiser les process internes à votre entreprise ? De parfaire la relation client ? S’agit-il de déployer des outils absolument indispensables pour vos collaborateurs (un exemple pourrait être un livreur ou coursier, qui ne peut pas travailler sans un appareil à jour et fonctionnel, avec les bonnes applications fonctionnant sans friction avec une expérience client d’exception), ou simplement de permettre à ces derniers d’être plus efficaces ?

3 – Comment choisir les appareils sur lesquels vous allez déployer vos solutions de gestion de flotte ?

Pour ce qui est du choix des appareils lors d’un déploiement mobile, trois grandes possibilités s’offrent à vous :

Le BYOD (Bring Your Own Device)

L’époque où l’entreprise fournissait à ses collaborateurs les appareils les plus en pointe et les plus chers du marché est désormais (presque) révolue. Aujourd’hui, bon nombre d’utilisateurs ont fait l’acquisition à titre personnel d’un smartphone d’excellente facture pour leur usage privé, et ne voient donc aucun intérêt à avoir un deuxième appareil, souvent de qualité moindre, pour l’usage professionnel. Et même si l’entreprise se décide à upgrader le type d’appareil qu’elle fournit à ses collaborateurs, la question se pose dans de nombreux cas : n’est-il pas plus simple d’investir l’appareil du collaborateur, et d’y intégrer les applications et ou données concernant l’entreprise dont il pourrait avoir besoin ? Cette pratique, de plus en plus répandue, est prisée parce qu’elle coûte moins cher aux entreprises (selon une étude de Cisco, les entreprises économiserait 350 dollars par employés aux États-Unis) et leur permet de décharger le département informatique. En parallèle, on constate également un sursaut de productivité parmi les collaborateurs qui sont tout simplement plus à l’aise à l’idée de travailler avec leur propre appareil dans les mains.

Le COPE (Corporated Owned, Personally Enabled)

Également très populaire, la possibilité d’avoir accès à un smartphone d’entreprise, tout en le personnalisant pour chaque utilisateur, est une autre option prisée par bon nombre d’organisations. Ces dernières décident donc de fournir à leurs collaborateurs des appareils qui appartiennent à l’entreprise, et que l’entreprise récupère dans le cas du départ du collaborateur en question. Cela permet éventuellement une intégration des solutions de gestion de flotte plus simple parce que faite au préalable – il n’y a pas besoin de demander à l’utilisateur d’intégrer son appareil. Si cette solution reste majoritaire, elle se fait néanmoins rattraper par le BYOD, qui devient de plus en plus populaire – même s’il n’est pas applicable dans toutes les situations.

Le CYOD (Choose Your Own Device)

Parfois, la meilleure solution pour convaincre son collaborateur et le motiver, c’est de lui laisser le choix de décider de lui-même s’il veut utiliser son propre appareil, ou s’il veut pouvoir disposer d’un appareil appartenant à l’entreprise. Il pourra également s’octroyer le droit de choisir le type d’appareil en question. De cette façon, il sera probablement plus à même à travailler dans de bonnes conditions, et être plus productif. Attention cependant : opter pour une solution CYOD est totalement indépendante du choix de la solution de gestion de la flotte.

4 – Quelle solution EMM (Entreprise Mobile Management) faut-il choisir ?

Vous avez défini si vous allez fournir l’appareil mobile à vos utilisateurs, ou si vous allez intégrer une solution de management sur leur mobile personnel. Seulement, quel type d’outil de gestion allez vous choisir ? Tout va dépendre de l’usage que vos collaborateurs vont devoir faire de leur mobile, si ce dernier est censé leur servir d’appareil principal dans leurs tâches quotidiennes ou s’il s’agit uniquement d’un deuxième écran sur lequel ils n’ont pas forcément besoin d’être connectés en continu.

Solution MAM (Mobile Application Management) :

On aurait tendance à penser que dans le cas où les collaborateurs utilisent leur propre appareil (BYOD), le déploiement d’une solution MAM est le plus logique. Pourtant, ce n’est pas forcément le cas : une solution MAM peut également s’appliquer dans le cas d’un appareil COPE, si la gestion complète du device n’est pas nécessaire, une solution de gestion des applications est fortement recommandée.

Solution MDM (Mobile Device Management) :

Une solution de management des appareils complets permet à la fois d’installer de nouvelles applications sur toute la flotte engagée, mais également de mettre à jour intégralement leur système d’exploitation, autant de fois que désiré. Une solution MDM permet aussi de sécuriser les terminaux complets, de façon à les désactiver en cas de besoin. Cependant, les utilisateurs ne sont pas forcément ravis de voir leur appareil (ou celui qu’on leur a confié) être intégralement contrôlable (voir contrôlé) par leur entreprise.

Solution MCM (Mobile Content Management) :

Également appelées MIM (Mobile Information Management), ce type de solution de gestion se concentrent uniquement sur les données. On constate qu’elles sont beaucoup moins intrusives que les solutions précédentes, proposant de chiffrer une partie des données incluse sur un appareil perso ou professionnel, afin d’éviter que ces données ne se retrouvent dans de mauvaises mains, et de gérer ce contenu à distance, voire de l’effacer complètement.

5 – Avez-vous besoin d’une flotte homogène ?

La réponse est non. Les solutions disponibles sur le marché permettent désormais de déployer tout type de flotte, avec des appareils appartenant à l’entreprise, et d’autres non, avec également diverses solutions de gestion de flotte.

6 – Comment faire en sorte que les utilisateurs adoptent les solutions mises en place ?

L’un des points essentiels dans tout déploiement est le taux d’adoption de vos collaborateurs. Si ces derniers n’utilisent pas les solutions proposées, votre déploiement est raté. Il faut donc impérativement les sensibiliser au préalable, leur expliquer le fonctionnement des solutions existantes, et parfois même les faire participer au choix de leur appareil (dans le cas du CYOD). Plus vous les ferez participez et vous les impliquerez dans le déploiement, plus ils seront intéressés et motivés à l’idée d’adopter une solution de management mobile qui leur servira autant qu’elle servira l’entreprise, vu qu’elle leur mettra à disposition tout un tas d’outils dont ils auront besoin pour mener à bien leur mission.  

7 – Êtes-vous prêt pour le déploiement ?

Vous avez listé les différentes problématiques ? Vous connaissez les objectifs ? Vous avez identifié les utilisateurs et leurs besoins ? Vous avez passé en revu les possibilités dans le choix de l’appareil (d’un appareil 100% contrôlé par vos soins, ou d’une éventuelle intégration de la solution dans les appareils de vos collaborateurs) ? Vous avez choisi la solution de management mobile adéquate selon les profils et les typologies d’utilisateurs ? Vous avez commencé à sensibiliser les troupes autour du déploiement, et avez prévu différentes formations en amont de sa mise en place ? Dans ce cas, c’est bon, vous êtes prêts pour déployer. Bonne chance !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

PARTAGER

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi

Besoin d'une visite guidée, ou de discuter de vos projets ?

Vous pouvez contacter notre équipe ou programmer une démo de notre outil dès aujourd’hui